Si son nom ne vous dit pas quelque chose, vous le reconnaîtrez sûrement à travers ses dessins atypiques. Lui, c’est Youssef Sy, un jeune artiste issu de Boulogne-Billancourt qui côtoie aujourd’hui les plus grandes stars mondiales grâce à son talent. Ses dessins sont repris par Lacoste et habillent Novak Djokovic, numéro un mondial. Armé d’une confiance inébranlable, il a fait porter sa marque YSY à des célébrités comme Michael Ciani, Paul Pogba, Pedro Miguel Pauleta, au basketteur Boris Diaw entre autres.


C’est à l’âge de 5 ans qu’il fait ses premiers pas dans le dessin. À l’époque, il essayait de reproduire les cases d’une BD achetée par son père. C’est ainsi que naît cette passion pour ce qui sera le fil conducteur de sa vie professionnelle. S’en suivra un bac S, puis un DUT multimédia où il apprendra l’informatique, le réseau, le design et un peu d’audiovisuel. Après, il suivra une licence professionnelle spécialisée dans la création de sites internet et travaillera avec HAVAS pendant cinq ans en tant que web-designer avant de démarrer une carrière en freelance en 2009. Il prend alors la décision de s’installer au Japon, pays dont il était tombé amoureux lors de ses vacances un an avant, pour y travailler. Là bas, il donnera encore plus de maturité à son talent et gagnera beaucoup d’expérience en tant qu’entrepreneur.

Son style particulier attire rapidement les regards. C’est en 2006 qu’il commence à dessiner des petites figurines à l’effigie de personnes célèbres ou de son entourage. Des avatars dont il remplace les yeux par une bande, tel un écran, avec le nom du modèle, ou un petit message, en toutes lettres.


« Au début, c’était un challenge inspiré de la BD, du cinéma. Le robot de Star Wars m’a mis sur la piste. Je voulais un personnage ludique, fun, qui se décline en fonction des personnalités », raconte Youssef Sy.

Et depuis il ne s’arrête plus. Youssef a dessiné pas moins de 150 modèles à l’effigie de différentes personnalités dont des icônes comme Michael Jackson ou encore Charlie Chaplin et le personnage fictif du Petit Prince. Des personnages uniques qui sont aujourd’hui la recette de son succès.


Mais comment s’est il retrouvé à faire porter ses T-shirts à Novak Djokovic, numéro un mondial ? Du culot, tout simplement. On dit qu’il faut savoir parfois forcer le destin, et Youssef l’a fait. Fan de tennis depuis tout petit grâce à son père, il remet un t-shirt à l’effigie de Djoko à un ami en 2016. Ce dernier, qui était alors aux commentaires de l’US Open pour une télévision japonaise, réussit à offrir le vêtement à Jelena Ristic, femme de Novak Djokovic.


Deux ans plus tard, Youssef découvre alors avec joie qu’elle porte son tee-shirt à l’US Open. Et c’est le déclic. Les fans sont conquis et cherchent tous à s’en procurer un. Un buzz énorme dont profite Youssef en commercialisant ses tee-shirts au tournoi suivant à Roland Garros. Des milliers sont alors vendus. Reconnaissant, il décide de verser une partie des bénéfices à la fondation dirigée par Jelena Ristic, pour construire des écoles en Serbie.


Ambitieux, Youssef décide de ne pas s’arrêter là. Il envoie une proposition très complète avec des maquettes détaillées à la célèbre marque française Lacoste. Celle-ci tombe totalement sous le charme du talent de ce jeune artiste et lui propose sans plus attendre un contrat de partenariat pour une collection capsule sortie en 2020 et dédiée à Novak Djokovic, ambassadeur de la marque.

Vous pouvez découvrir le Portfolio de Youssef en cliquant ici

Source : Actu.fr

 


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.