Le 22 septembre dernier, le Premier ministre Christophe Dabiré ainsi que plusieurs membres du gouvernement burkinabé ont assisté à l’inauguration de la première usine de fabrication de panneaux solaires au Burkina.

Avec cette usine, le Burkina Faso écrit la première page de son histoire dans l’industrialisation de son énergie solaire. Une prouesse qui a été possible grâce au travail d’un de ses fils, Moussa Koanda. Grâce à son ensoleillement élevé, le Burkina a ainsi la possibilité de devenir un leader en matière d’énergie solaire dans la sous-région, voire dans toute l’Afrique.

Cette unité de fabrication de panneaux solaires a été baptisée « Faso Energie ». Une grande fierté pour tout le pays, car elle permet au Burkina Faso de devenir le premier pays en Afrique de l’Ouest à disposer d’une telle usine.

Le président de la cérémonie, le Premier ministre Christophe Dabiré, a salué l’effort du promoteur. Selon lui, « Faso Energie » est en conformité avec les politiques publiques et permettra d’offrir aux populations une énergie de qualité et à bon prix. C’est pourquoi, le gouvernement a décidé de soutenir l’initiative, souligne-t-il, en accordant des facilités pour l’installation de cette usine et l’acquisition de matériel ultramoderne. Son message à l’endroit de ceux qui sont à la tête de cette unité, c’est de faire en sorte que sa gestion soit de qualité afin de pérenniser l’investissement.

Faso Energy : La première usine de fabrication de plaques solaires en Afrique de l'Ouest inaugurée au Burkina Faso - Bizness Kibaya

Au-delà de cet appel lancé, Christophe Dabiré a aussi témoigné sa satisfaction, parce que cette réalisation permet de répondre à deux grandes préoccupations : « la mise en disposition d’une production énergétique sécurisée pour rendre notre pays autonome en matière d’énergie. Et le deuxième élément, c’est de faire en sorte que l’énergie solaire remplace l’énergie thermique qui était à la base du fonctionnement de notre économie. »

Le directeur général de « Faso Energie », Jérémy Zmuda, a pour sa part fait savoir que cette unité industrielle est certifiée aux normes internationales et générera plus de 170 emplois directs et plus de 2 000 emplois indirects. « Depuis le début de l’année, Faso Energie a déjà produit plus de 3 000 panneaux solaires avec une garantie de vingt-cinq ans. Le souhait de l’entreprise, c’est de pouvoir satisfaire les demandes au niveau national et dans la sous-région », explique le directeur général.

Source : LeFaso.net


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.