Agé de 78 ans, Yacouba Sawadogo est aujourd’hui une vraie icône de la cause environnementale mondiale. À lui seul, il a fait pousser depuis 1980 près de 90 espèces d’arbres et d’arbustes sur plus de 40 hectares de terres arides, des sols dégradés et stériles réputés incultivables appelés « zipellés ».

Et pourtant tout n’a pas été facile. Yacouba a été moqué et traité de fou par sa communauté quand il a fait savoir qu’il voulait utiliser le « Zaï », un ancienne technique agricole d’irrigation pour limiter l’avancée du désert au Burkina Faso.

Mais l’imperturbable Yacouba ne s’est jamais découragé. En se basant sur un moyen simple et naturel : la régénération naturelle assistée des sols, Yacouba a ramené la vie dans cette zone.

Il a commencé par creuser de larges trous dans le sol sec et dur pour y enfouir du fumier afin de préparer la terre à recevoir les cultures dès l’hivernage. Les trous ont attiré des termites qui seront ensuite les « alliées » de Yacouba.

En utilisant ces trous pour faire pousser les champignons dont elles se nourrissent, les termites ont creusé un vaste réseau de galeries souterraines qui ont stocké l’eau de pluie pendant la saison pluvieuse et ont permis la renaissance du couvert végétal et l’apparition d’une forêt.

Le travail de Yacouba a été mondialement reconnu en septembre 2018 en Suède quand il a reçu le prix Right Livelihood, également appelé Prix Nobel Alternatif..En quatre ans, il a déjà formé plus de 400 paysans au zaï, d’après ses estimations. « La forêt est une grande école », insiste celui que l’on surnomme « l’homme qui a arrêté le désert », depuis la sortie d’un film documentaire lui étant consacré (The Man Who Stopped the Desert, Mark Dodd, 2010). « Mon projet est pour les générations futures. Je ne veux pas manger aujourd’hui et laisser mes prochains sans nourriture demain. Je travaille pour semer les graines de la richesse, non seulement pour le Burkina Faso mais pour de nombreux autres pays », soutient le vieil homme, père de 27 enfants.

Sources : Le Monde / La Fabrique Bf


    3 commentaires à "Yacouba Sawadogo, l’homme qui a vaincu le désert."

    • Lebigre

      On parle de choses extraordinaire faites par un homme incroyable sans se souscier de son niveau d’instructions. Scolaires. Tout le monde est extraordinairement utile quelque part sur notre pauvre et belle planète « LA TERRE »

    • Emma

      Merci beaucoup! Dieu vous bénisse

    • Mahamadou

      Magnifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.