Aider les agriculteurs ruraux à entrer plus facilement en relation avec les commerçants des zones urbaines dans le but de créer un commerce équitable, voici le défi que s’est fixé Afrikamart, une entreprise sénégalaise créée en 2018 par l’entrepreneur Mignane Diouf. Afrikamart utilise l’intelligence artificielle pour mettre en relation les différents acteurs de l’agroalimentaire de façon optimale, transparente et ainsi permettre un commerce équitable.

Issu d’une famille d’agriculteurs, Mignane est un homme qui connaît très bien le milieu. Durant sa jeunesse, son père qui était l’un des seuls dans son village à ne pas dépendre exclusivement de l’agriculture était souvent sollicité financièrement par beaucoup d’agriculteurs de son village qui peinaient à joindre les deux bouts. En effet, l’accès au marché était compliqué et les ventes faibles, ce qui fait que la plupart d’entre eux préféraient se concentrer sur des cultures peu coûteuses et faciles à stocker comme l’arachide, du maïs ou encore le millet. Cependant, ces cultures nécessitent un entretien régulier pendant 4 à 5 mois, période pendant laquelle les agriculteurs n’avaient pratiquement aucun revenu, ce qui représentait une situation très difficile.


Après des études au Cours Sainte Marie de Hann à Dakar, Mignane s’envole pour la France où il suivra un Bachelor en Programmation informatique à l’Université de Picardie Jules Verne en 2005, puis un Bachelor en Ingénierie logicielle au Chongqing Institute of Technology, suivi d’un Master en Génie Logiciel à EPITECH. S’en suivra une belle carrière professionnelle en tant que Directeur du pôle TEXEL de Netapsys à Paris, avant de retourner au Sénégal en 2016 pour un poste de Directeur exécutif à Teranga Business Solutions.


Mi-2016, alors qu’il aidait son frère qui évoluait dans l’importation et exportation de produits alimentaires, ils réalisent qu’il était plus facile d’importer des légumes et des fruits du Maroc que de s’approvisionner localement depuis le Sénégal. Il y avait visiblement un énorme problème de synchronisation entre le marché et les producteurs. Avec les difficultés liées aux infrastructures routières et à la logistique, les agriculteurs ruraux avaient du mal à atteindre le marché de consommation et les pertes étaient énormes.


Face à cette situation, il prend la décision, avec l’aide de son frère Alioune Diouf, de lancer en 2018 Afrikamart, une plateforme de distribution de produits frais issus de l’agriculture locale sénégalaise. Il s’agit d’une plateforme digitale qui met en relation les agriculteurs ruraux du Sénégal et les commerçants des zones urbaines. Elle offre également des services de marketing et d’accompagnement et regroupe producteurs, détaillants, hôtels, restaurants et supermarchés du pays. Le but était alors d’offrir de meilleurs revenus aux producteurs, des prix justes pour les commerçants et une meilleure qualité pour les consommateurs. En mettant la technologie au service de l’agriculture locale, Afrikamart joue le rôle d’intermédiaire entre les deux parties pour limiter les pertes après les récoltes.


La start-up dispose de plusieurs canaux d’acquisition pour les fournisseurs. Elle recrute les agriculteurs sur le terrain avec ses agents présents dans les zones rurales pour faire sa promotion dans les communautés. Elle s’associe également à des magasins qui fournissent aux agriculteurs des intrants, des outils ou des services liés à l’agriculture.

Le secteur étant très concurrentiel, Afrikamart doit faire face aux distributeurs agroalimentaires informels comme les vendeurs ambulants, les grossistes et les semi-grossistes. Pour se démarquer, la start-up organise la chaîne d’approvisionnement avec un catalogue de produits. De ce fait, elle peut facilement s’adresser à tous les segments de clientèle, du supermarché au vendeur informel. Autre défi important, établir la confiance avec les agriculteurs. En effet, beaucoup d’entre eux se méfient de tout ce qui sort des sentiers battus dans le domaine.

Mais ces obstacles ne freinent pas l’évolution de cette start-up ambitieuse qui livre jusqu’à 8 000 kg de produits frais par jour, travaille avec plus de 600 agriculteurs et a créé plus de 200 emplois indirects. Des chiffres encourageants qui poussent Mignane et son équipe à travailler chaque jour plus dur pour faire d’Afrikamart une entreprise présente partout en Afrique.

.

SITE WEB 

Contact (Fournisseur) : +221 76 352 56 56

Contact (Client) : +221 78 593 31 34

.

Crédits : Agence Ecofin / Howwemadeitinafrica


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.