Depuis plusieurs années, l’Ouganda fait face à une problématique de taille en matière de déchets agricoles. En effet, ce pays est l’un des premiers producteurs mondiaux de bananes et également celui où ce fruit est le plus consommé dans le monde.

Cependant, produire des bananes a de lourdes conséquences sur l’écosystème. Les tiges de bananiers sont en effet des déchets encombrants. En effet, elles ne produisent qu’un seul régime de bananes avant de mourir. Pour chaque tonne de bananes produite, 2 tonnes de déchets le sont aussi. Le plus souvent, ils sont brûlés par les agriculteurs mais la fumée dégagée par cette combustion contribue à la pollution atmosphérique.

Fort heureusement, une entreprise locale du nom de Texfad a trouvé une solution à ce problème. Lancée par Kimani Muturi en 2013, cette entreprise a tout simplement opté pour le recyclage des tiges de bananes. Encore mieux, elle transforme ces tiges en fibres qui peuvent ensuite être utilisées pour fabriquer des tissus, des tapis, paniers, chaussures et même des perruques ! Les résidus de fabrication peuvent même être réutilisés pour fabriquer du charbon écologique.

Le processus de fabrication est très simple. D’abord les tiges sont coupées en forme de “céleris”, puis séchées au soleil. Puis elles sont insérées dans un “extracteur” qui les transforme en fibres. Cependant, le prix de cette machine est un obstacle pour le développement de ce business. En effet, elle coûte environ 1.000 dollars en occasion et jusqu’à 10.000 dollars neuve. Les fibres extraites sont ensuite à nouveau séchées au soleil jusqu’à ce qu’elles deviennent à la fois soyeuses et aussi solides qu’une corde. Puis elles sont teintées avant d’être insérées dans une machine de tissage manuel.

L’entreprise fabrique essentiellement des tapis dont les motifs sont d’inspiration africaine. Le processus de tissage d’un tapis peut prendre parfois jusqu’à 4 semaines ! En moyenne, le prix d’un tapis est de 500$ mais dépend beaucoup du style désiré par le client. Texfad emploie aujourd’hui 23 personnes et recrute aussi des stagiaires parmi les étudiants ougandais dans le but de contribuer à la réduction du taux de chômage parmi les jeunes.

La fibre de banane étant biodégradable, son potentiel est énorme. En effet, l’Ouganda étant un pays qui consomme énormément de bananes, la matière première ne manque pas. Même s’il a été légèrement freiné par la situation sanitaire actuelle, Kimani Muturi est convaincu que ce secteur est plein d’avenir et compte bien implanter son entreprise dans d’autres pays africains.

Site web

 

COACHING

Tu es entrepreneur et tu veux être accompagné par Askan dans ton projet ? C’est très simple il suffit de visiter notre page de coaching en cliquant ici ou de nous contacter par mail sur Formation@askan.fr


    8 commentaires à "Découverte : Texfad, l’entreprise ougandaise qui transforme les tiges de bananes en tissus."

    • ANABA ONANA Roméo

      C’est juste genial ca!! Felicitations a vous ougandais et bravo a l’Afrique

    • N'CHO

      C’est le résultat de la mise en place de l’incubateur Afribana dans le cadre d’un projet del’Union Africaine en Ouganda. Ce projet a permis de transformer le bananier en jus de banane, en vin de bananes, en charbon, etc
      J’ai eu le privilège de visiter cet incubateur à Kampala en 2016.
      A mon passage l’incubateur a produit une douzaine de brevets qui pourront être utilisée par les pays africains producteurs de bananes afin de réduire les tonnes de déchets. Par la même occasion, cette initiative participerait à la production de l’environnement.
      C’est ma petite contribution au développement de l’entrepreneuriat en Afrique.
      Je voudrais vous inviter à consulter mon site http://www.lacotedivoireagricole.ci qui fait la promotion des agripreneurs en Afrique
      Mon mail est lacotedivoireagricole@gmail.com
      Cdt
      Patrice N’CHO
      Responsable Pôle Environnement des affaires au Patronat ivoirien

      • N'CHO

        NB : Je voudrais écrire que cette initiative participerait à la réduction de la pollution de l’environnement en Afrique

    • Ateba jean daniel

      Très encourageant pour notre continent

    • Kouakou Thomas

      Excellente initiative mérite d’être promue…

    • Pascal Soglohoun

      Mes sincères félicitations et pleins succès !!!!

    • Cissé Sayon Camara

      Intéressant, c’est un bon projet, moi je veux bien travailler avec vous en implant votre entreprise dans mon pays la Guinée Conakry.

    • Meupa Dayou Dieudonné

      Intéressé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.